Dragonflies & Daffodils

Some Velvet Morning ~ FuckUlélé

Chant : Cecily & Mysterio

L’ originale est de Lee Hazelwood & Nancy Sinatra

Some velvet morning when I’m straight
I’m gonna open up your gate
And maybe tell you ’bout Phaedra
and how she gave me life
and how she made it in
Some velvet morning when I’m straight

Flowers growing on the hill
Dragonflies and daffodils
Learn from us very much
Look at us but do not touch
Phaedra is my name

Some velvet morning when I’m straight
I’m gonna open up your gate
And maybe tell you ’bout Phaedra
and how she gave me life
and how she made it in
Some velvet morning when I’m straight

Flowers are the things we knew
Secrets are the things we grew
Learn from us very much
Look at us but do not touch
Phaedra is my name

Some velvet morning when I’m straight
Flowers growing on the hill
I’m gonna open up your gate
Dragonflies and daffodils
And maybe tell you ’bout Phaedra
Learn from us very much
And how she gave me life
Look at us but do not touch
and how she made it in

13 réflexions sur « Dragonflies & Daffodils »

  1. … Hey Deanna comment tu piques les trucs que j’ai à dire !!! La fin est chelou quoi…

    Mais par contre j’aime bien, ça fait un peu comme un genre de Bonnie & Clyde à la sauce fantasy (très constructif comme remarque !!!).

    PS (jeu qui est-ce ?): Mysteryo est-il un catcheur mexicain ?

  2. ben voilà la fin est ratée n’ayons pas peur des mots ! mais le début c’est excellent on s’y croirais, alors pourquoi ce montage à la fin qui gache tout ?

  3. Ben quand j’ai enregistré la chose il y a plusieurs mois de ça, j’ai décidé de respecter la construction du morceau original (d’ailleurs je me rends compte que j’ai mis nulle part que c’était une reprise de Lee Hazlewood & Nancy Sinatra… mea culpa…). Et dans l’originale je sais pas comment ils se sont démerdés pour "switcher" entre la partie "straight" de Lee et la partie "flowers growing on the hill" de Nancy, mais je me suis dit que, bah, avec quelques ‘copier-coller’ j’aillais bien réussir à faire un truc dans le même style. Sauf que bon copier-coller un morceau de 10 pistes sans qu’on sente la coupure, hum… Et dire qu’à l’époque ils devaient sûrement couper des bouts de bandes avec des ciseaux pour faire ça… :-/

  4. Bon oué la fin est un peu rude, mais dire qu’elle est ratée ça n’est pas très urbain, Monsieur Cane s’est trèèès bien démerdé sachant que les deux cons qui chantent ont enregistré leurs voix sur des micros pourris à des km de distance…
    Moi j’adore ce morceau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *