Gently Interlace

Lullabye

Seamy stories of another time

And silky lies drowned in cherry wine

Candlelight is stealing details

Closing down in fettered veins

As weeds spread out and stride the ledge

The monsters left too much unsaid

But when will come

More degrees

It’s been too long

When you’ve seen cunning scenes

Pictures drawn out from another place

Where tongues and limbs gently interlace

Frameless ways of surrendering

And other cautions growing dim

Then blows recede as shadows bend

The fingers give a stroke to rend

They reveal an unbounded sight

Tales of dead ends can’t deny

So there will come

More degrees

It’s been so long

Since you’ve seen lulling dreams

Merci DC

7 réflexions sur « Gently Interlace »

  1. va falloir que je réécoute dans un état moins comateux
    mais j’aime toujours autant et là j’adore les pauses.

    (non mais là même le titre de ta note je n’arrive pas à imprimer)

    >> commentaire utile s’il en est
    (tu peux le dégager même)

  2. Merci à toi !
    (et merci pour le "gently"…)

    angel> pour le titre, c’est une histoire de langues et de chieuse de pseudo parolière qui se permet de bouder quand on lui enlève certains mots

  3. Ah ben c’est vachement bien tout ça (quelle surprise).
    Pareil qu’angel pour les cassures de rythme (c’est pas français mais on s’en branle).

  4. a la deuxième écoute (et ok je suis malade mais bon) ce morceau est tout simplement parfait, surtout quand on trop chaud sous la couette et trop froid au dessus…

    36 15 my life strikes again

  5. Ce blog est vraiment bidon hein, pas d’actu, pas de chanson, rien, même celui de Corbier est plus vivant.
    Venir ici c’est un peu comme regarder un episode de Derrick.
    Et le mec, l’auteur de cette vaste mascarade opportuniste et egoiste veut faire carriere ?
    Même pour animé une vente flash chez Leclerc, rayon fromagerie, ben non.
    Enfin je dis ça, je dis rien.
    Vive Lénine !

  6. (Humpf c’était bien les vacances. je veux y retourner…)

    Ouais ce qui est bien avec les espèces de pause là c’est que c’est pratique quand on a la flemme de chercher des transitions entre les différentes parties 😉 En fait on peut même pas vraiment dire que ceci soit une vraie chanson… Juste des bouts de mélodie de comptines collés ensemble. Si ça avait été plus abouti j’aurais même essayé de prétendre avoir tenté de faire une espèce de truc à la Danny Elfman, style BO de conte obscur pour Tim Burton tout ça… Haha.

    Mais bon je vais vous mettre le texte au lieu de dire des bêtises. Si D.C. n’y voit pas d’inconvénient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *